• Je ne peux pas résister à l'envie de vous montrer ce que Trublion a fait de ma bestiole ridicule..........
    Vous l'avez peut-être déjà vu sur les commentaires .
    J'adore.
    Merci Pierre


    10 commentaires
  • .... très fière de sa nouvelle table, qu'elle vient d'acheter à Catherine II de Russie (sisisi, c'est vrai, la table se trouve dans je ne sais plus quel musée), nous a invitées, ma soeur, mon amie et moi, à prendre le thé en toute simplicité dans son jardin.
    Vous admirerez au passage le raffinement des ornementations de ladite table...............



    détournement d'images prises sur le net, sauf les photos couleurs, qui sont de moi, et bien sûr les héroïnes...

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  • Je vous préviens, là, c'est long.

    Puisque l'automne est de rigueur sur la blogosphère, j'avais prévu de faire une dizaine de lignes pour amener la conclusion, puis, comme d'habitude, ça a dérapé, et ce coup-ci, je n'ai pas trouvé où couper pour vous pondre un feuilleton;

    Bon courage

    lisez en musique, ça simplifiera........

    Pour reprendre le terme vu sur un blog ami, il y a quelque temps,  j'arrive à l'automne de ma vie.

    54 ans dans deux mois, je ne suis plus une adolescente.

    Et j'aime mon âge.

    Parce que je peux enfin de permettre de  me prévaloir  de mes cheveux blancs pour ne plus mâcher mes mots, moi qui ai longtemps retenu quelque remarque cinglante ou quelque propos désobligeant, pour ne pas choquer, ou parce que cela aurait été malvenu de la part d'une jeunesse de 30 ans ............

    Parce que je peux fredonner quelque chanson de Trenet, ou entonner à pleine voix, avec l'aide de mon Jules, toujours prêt à me suivre dans un mauvais coup, à pleine voix, donc, le Tango Corse, (et avec l'accent, que Fernandel ne nous renierait pas), sans crainte du ridicule, j'ai passé l'âge. Maintenant on s'attaque aux palétuviers..........essayez je vous le recommande...

    Parce que, jouant du paradoxe, je m'amuse prodigieusement  à mettre en playlist toute une série de rap, commençant par Eminem, en passant par mon chouchou Akhenaton, pour terminer par Diam's, avec un crochet du détour de Afroman, et chanter avec ! Ca, ça choque ! Mais que voulez-vous, j'aime le rap. Et les Garçons Bouchers (un jour j'ai reçu un fax de François Hadji-Lazzaro, en réponse à une lettre que j'avais écrite à Boucherie Prod. Pour râler, bien sûr. Et il finissait par : "et voilà. Je t'écris au lieu de finir l'enregistrement du dernier CD, et il va sortir en retard par ta faute" et il avait fait une caricature de lui avec sa signature. Je l'ai gardé des années, ce fax, et puis, saloperie de papier thermique, il s'est effacé, tout doucement, comme un souvenir), Et les Doors, Pink Floyd et Deep Purple, en même temps que Vassiliu, Le Forestier à ses débuts, Bénabar et Mr Roux, La Callas, Beethoven et Purcell, Gotan Project et Aznavour ou Nougaro et la musique sacrée. Fan de Malicorne et de Charlélie (il m'a écrit aussi, Charlélie, moment de bonheur pur ! Sisisi, c'est vrai, je vous jure !) Faire découvrir David Bowie à de plus jeunes .............. ;

     Bon, tout ça pour dire qu'il n'y a qu'à l'automne d'une vie que l'on peut avoir des goût aussi variés et étendus  ; je parle de goûts, pas de culture, n'est-ce pas............

    Parce que ça m'amuse de voir le regard de certaines bonnes femmes, de mon âge et de ma génération, qui part de la pointe de mes cheveux, hérissés dans tous les sens (ben oui, courts, c'est bien, mais j'ai gardé de mes tresses la manie de fourrager dans ma tignasse sans me préoccuper des conséquences,)  détailler mon visage sans maquillage aucun (le seul soin que je m'accorde, et que je ne rate pas, c'est de m'enduire soigneusement après chaque douche, d'une huile de coprah à la cannelle et au rhus toxicodendron (sumac africain)., qui , en plus d'avoir des vertus anti-inflammatoires , répand un merveilleux parfum d'épices et fait une peau brillante et satinée), détailler le collier et le bracelet de graines de baobab et de coquillages,  détailler la jupe de baroudeuse, descendre le long du caleçon - ah pardon, on dit leggins maintenant, pour terminer sur la pointe de mes baskets éculés ; regard choqué, scandalisé, amusé. De ce regard nait une relation cordiale ou assez pincée.... Je n'ai jamais été et ne serai jamais, c'est trop tard, maintenant, BCBG.

    Mais je m'égare ...............

    J'en étais où ? Ah oui

    Parce que, j'ai assez galéré pendant une longue partie de ma vie, pour apprécier pleinement le fait de vivre, de respirer, de marcher sur la plage, de jouer avec mes chiens, de regarder autour de moi, et de goûter pleinement le bonheur d'exister, avec mon foutu caractère, mes zhumeurs, mes zenvies, mes joies, mes colères, mes souvenirs, les bons, vivaces, les moins bons, gommés, flous, il en reste une impression fugace de mal-être, mais les mauvais passages ont permis un rebond dans une autre direction ............ de savourer le bonheur d'exister, tout simplement, et de m'être donné la chance d'avoir pu, enfin, réaliser un vieux rêve de jeunesse : vivre au soleil et au bord de la mer, ne plus avoir froid .......... (je peux vous dire que le retour, par contre, aglagla)

    Parce que j'ai attendu d'avoir 48 ans pour enfin rencontrer un homme qui me ressemble, qui me fait rire, qui me fait rêver, qui m'écoute, et enfin, pour paraphraser Verlaine, qui m'aime et me comprend. Depuis plus de 6 ans. Et réciproquement.

    Bref, j'aime mon âge.

    Sauf que .

    Sauf que, je hais la gymnastique que je suis obligée de faire devant mon PC : mettre mes lunettes pour voir le clavier, les poser pour regarder l'écran, tenir à bout de bras sous la lumière le bout de papier ou le bouquin sur - ou dans - lequel j'ai noté tel passage que je destine à un billet (et plus ça va, moins mes bras sont assez longs), Les verres progressifs, me direz-vous ? Oui, bien sûr. Sauf que ça fait belle lurette que je les ai perdues, ces lunettes là. Dans le genre , il ne me reste que les verres solaires, pas vraiment pratique pour écrire, la nuit, quand la horde est enfin pieutée .......... Bref ma vue baisse de façon dramatique.

    Dans ce cas précis, l'automne m'emmerde prodigieusement !



    22 commentaires
  • .. au cours de mes errances ......
    Tournez les pages , en cliquant en bas à droite de l'album ............

    16 commentaires
  • de notre vieux tracteur, qui était un peu tristounet ............
    participation au jeu des "rendez-vous de l'insolite"



    alors il a eu droit à un remaquillage........









    Ah Lokamauzawe ?
    Ben, première syllabe de tous nos prénoms, sachant que nous avons condensé ceux de Filles N°1 et 2............
    L'homme a eu un franc succès, sur la route, en allant livrer la vendange.........

    23 commentaires