• Vu chez Sherry, une auto-interview...........

    1- quel est ton prénom : Catherine

    2- as-tu des surnoms : Kati, et Croc pour les intimes

    3- Le nombre de bougies sur ton dernier gâteau : jamais de bougies sur le gâteau, depuis plus de 20 ans, ça me gave profondement ce cérémonial chez les adultes

    4- A quelle date souffles-tu ces bougies? Aléatoire. Pourquoi ? Je l'ai seriné tout le mois dernier. Je ne le redirai pas !!!

    5- A quelle heure te lèves-tu ? Quand je suis réveillée : entre 6h30 et 8h30. Plus tard le week-end

    6- Si tu pouvais déjeuner avec une personne connue qui serait-elle ? Charlélie, bien sûr. Pas pour la célébrité, mais pour le personnage

    7- Or ou argent ? argent

    8- Quel est le dernier film que tu as vu au ciné ? Pfffffft, ya tellement longtemps, je ne sais plus

    10- Que prends tu au p'tit déjeuner ? café au lait, pain, beurre, oeuf coque ou jambon, jus

    11- Avec quoi détesterais-tu être enfermée ? des araignées

    12- Peux tu toucher ton nez avec ta langue ? non, parce que j'ai le nez en trompette

    13- Qu'est-ce qui t'inspire ? la mer

    14- Plage, ville ou banlieue ? la mer

    15- Ete ou hiver ? été, pour la chaleur, le soleil, la brise paresseuse, les 3 mouches qui tournent en carré autour de l'ampoule au plafond, quel que soit le pays

    17- Beurre, sucre ou sel sur les popcorns ? caramel

    18- Quelles sont tes couleurs préférées ? le rouge et le noir

    19- Quelle est ta voiture préférée ? la deuche

    20- Quels sont tes aliments préférés dans un sandwich ? jambon-beurre

    21- Tiens ya pas de question
    http://doris.ffessm.fr/gestionenligne/photos_fiche_vig/Impatiens_glandulifera-3.jpg
    22- Quel est ta fleur préférée ? l'impatience de balfour, à maturité, quand on effleure les cosses et qu'elles éclatent en semant des graines partout. je peux y passer des heures

    23- Si tu gagnais au loto, combien de temps laisserais tu durer le suspens ? Faudrait d'abord que je joue

    24- eau plate ou eau gazeuse ? eau plate. Avec de l'antésite

    25- Quelle est la couleur de ta salle de bain ? blanche

    26- Combien de clefs y-at-il sur ton trousseau ? pas de trousseau. juste la clé de la voiture

    27- Ou aimerais-tu te retirer pour ta retraite ? sur mon île, mais ça, tout le monde le sait

    28- Quel jour de la semaine préfères-tu ? aucun en particulier

    29- Sais tu jongler ? non, j'ai 5 pouces à chaque main

    30- Vin rouge ou blanc ? blanc, très sec. Ou alors Lambrusco, rosso, secco

    31- Possèdes-tu une carte de donneur d'organes ? non

    32- Quel trait de caractère méprises-tu ? le racisme, l'homophobie, l'hypocrisie, la méchanceté, la duplicité

    33- Quelles sont tes plus grandes peurs dans la vie ? perdre mes enfants, l'Homme. Mourir après eux

    34- Quels sont tes buts dans la vie ? vivre

    35- Quelle est ta marque de vêtements préférée ? je me fous royalement des marques, sauf pour les jeans : Levis

    36- Quelle est ta chanson préférée ? toutes, suivant mon humeur je passe du rap au classique, de l'opéra à marcel Amont........... Quoique, Starai con me, ou Nessun dorma, par Pavarotti....................

    37- Quelle est ta pub préférée ? aucune. j'ai aimé un temps celle de la poste pour les comptes jeunes, Bagoo, je crois. Ah si, les anti pubs des Nuls, pas très raffinées, je sais........

    38- Quel est ton film préféré ? Plein : Brigadoon, La Ligne Verte, 4 mariages et un enterrement, La Liste de Schindler, Pretty Woman, XXX, A man apart, les tontons flingueurs

    41- Dors tu avec un animal en peluche ? Vivante, la peluche?.......
    http://www.un.org/esa/coordination/Alliance/USAID%20Madagascar%20-A%20National%20Voice%20for%20Civil%20Society_files/left2.jpg
    42- Si tu pouvais avoir un tatouage , ce serait quoi et il serait ou ? un alo-alo sur le mollet. Pas eu le temps d'en faire un avant de revenir. Ce sera mon premier travail en repartant

    43- Qu'y a-t-il au dessus de ton lit ? Le plafond , héhéhé

    44- Qu'y a-t-il au dessous de ton lit ? rien, le sommier est à même le sol

    45- As tu déjà pris un bain de minuit ? oui, les derniers en 2004, plein !!!

    46- Fumes-tu ? oui.... et j'aime ça !

    47- Où passes-tu la plupart de ton temps ? chez moi, devant l'ordi, dans les campagnes ou les bois déserts, au bord de la mer, APN en main....

    48- Quelle est la ville que tu habites ? Un trou perdu, qui ne mérite pas le nom de ville, entre deux villages

    49- Quel est ton boulot ? bloggueuse, rémunérée au minimum vital par l'hydre à deux têtes ANPE/Assedic

    50- As-tu un animal ? Daisy, la minette, Ekka, le diablotin

    51- Tes livres préférés ? Les Fleurs du mal, l'anthologie de la poésie de Pompidou (eh oui, ça vous en bouche un coin, hein?), LE Dracula, de Bram Stoker, et puis les thrillers de Preston/Child, de Giacometti/Ravenne, et l'oeuvre de Fred Vargas, oui, je dis bien oeuvre. je viens de terminer "debout les morts", avec de nouveaux arrivés dans la bande, ah, mes enfants, que du bonheur!

    52- Que regrettes tu ? de ne pas avoir décidé de croquer chaque moment de vie avant de penser que j'allais rester sur le billard, il y a 8 ans

    53 - Ya pas ?

    54- Qui tagues tu ? personne, mais j'espère que tout le monde aura envie de prendre le relais.....

    23 commentaires
  • Je viens de retrouver ceci, écrit l'année dernière, en participation à un concours chez Lizagrèce.
    Tout à fait de saison, et toujours d'actualité, alors je vous le ressors.........
    A l'atelier du vieux Noël, ça chauffe :

    -              Bon, nous y sommes, tout est prêt ?

    -              Ben, euh, non, pas complètement !

    -              DE QUOI ? COMMENT CA, PAS COMPLETEMENT ? Dois-je vous rappeler, les enfants, que nous sommes le 16, que dans 9 jours des millions, que dis-je, des milliards d'humains vont jaillir de leurs lits pour se précipiter sous leur sapin, voir ce que nous avons déposé, et nous ne sommes pas tout à fait prêts ? Non mais je rêve ! Qu'on m'explique ! braille Noël en se frappant le front ....

    -              Ben, euh, tu sais, Noël, en France, ca va mal..........

    -              Ouais, et alors ? Raison de plus pour essayer d'apporter un peu de joie. Et puis la crise ......en quoi ca nous touche, ça ? On n'a pas besoin d'essence, que je sache, on n'a pas de compte bancaire non plus, on est d'office immunisés contre la grippe, enfin j'espère,  .......... Alors, franchement, je vois pas  : pas besoin de carburant, donc le prix de l'essence on s'en fout, et la crise, ça nous concerne. Oui? Et comment, s'il vous plait, alors que nous sommes 100% bénévoles ?

    -              Ben euh.........y'a eu  la grève des postes, alors on n'a pas eu le courrier, répond Rudolph, en faisant des ronds dans la neige avec son sabot ; pi, ya le petit mec qui dirige la France, là, je sais plus comment il s'appelle, il a fait pondre une loi débile comme quoi il faut pas conduire quand on a bu ................

    -              Ouais, et alors ? rugit Noël

    -              Ben, moi, avec mon nez rouge, dès que je sors, ya une armée de mecs en bleu qui me font souffler dans un ballon, alors entre la grève et les barrages anti-nez rouge aux check points, j'ai pas pu aller chercher toutes les lettres ...............

    -              Et tu ne pouvais pas le dire plus tôt ? parce que ton petit mec, je serais allé lui dire deux mots, et lui emprunter son avion tout neuf, enfin d'occase, bref son nouveau jouet pour aller à la poste ! On fait quoi, maintenant ? On en est où ?

    -              Alors............. Pour les enfants, on est parés : en nous basant sur le nombre d'enfants de l'an dernier, puis en comptant que les Français regardent moins la TV tellement elle est déprimante, puis qu'ils se couchent plus tôt pour économiser le chauffage, rapport aux augmentations, on a tablé sur toute une fournée de nouveaux bébés, on a mis les nains au travail, on a embauché de la main d'œuvre : tous les gens que le petit mec  a fichus dehors , et ceux qu'il est infoutu de loger, on les a récupérés pour bosser avec nous. Ils sont ravis : ils sont au chaud, ils rigolent, ça les change ..........

    -              Bon, si les mômes sont servis, c'est le principal. Ca coince, où, alors ?

    -              Ben c'est les adultes ............ les nains envoyés en mission d'espionnage pour remédier au courrier pas reçu disent que les adultes demandent du travail, des sous, la combinaison gagnante au Loto, la  fin de la crise, des grèves, des guerres, enfin rien que de trucs que nous on peut pas fournir.........

    -              Wé, je vois, mais c'est le boulot de Dieu, ça. Transmettez lui tout ce fatras.

    -              Ben, Noël, on a essayé, mais c'est fermé chez lui.

    -              Putain de bordel de merde ! (oui, Noël sait être très grossier, on vous l'avait pas dit, ça?),  comment ça, fermé ?

    -              Ben oui, fermé. Avec un panneau sur la porte :

    "les humains sont trop c........... ils avaient un choix à faire, ils ont mis au pouvoir un mec qui se prend pour moi. Alors moi, je suis EN GREVE !"


    14 commentaires
  • Ayant prévenu une fois pour toute mes proches que mon anniversaire serait fêté de façon aléatoire, n'importe quel jour de décembre, à leur bon vouloir, mais en aucun cas le 25 (eh oui , et devinez mon second prénom ) j'ai trouvé sur mon écran un très joli texte laissé par l'Homme, et qui accompagnait un très joli petit paquet.
    Je garde le paquet, je vous livre le texte, qui m' a d'autant plus touchée que Mr Croc a horreur d'écrire :

    le-boutre-copie-1.jpg

    Mon homme il est parti

    Je ne l’ai pas suivi

    Mon homme il est parti

    Il est loin d’ici

    Peut- être en Océanie

    Mon homme il est parti

    Il vogue sur son navire

    Du côté d’Agadir

    Il voulait que je vienne 

    Dans la mer Caspienne

    Je l’ai perdu de vue

    Au large d’Honolulu

    Mon homme il est parti

    Sans se soucier de rien

    Dans l’océan indien

    Mon homme il est parti

    Il est sur son brick

    Dans le Pacifique

    Mon homme il est parti

    Sans bruit et sans acoustique

    Se perdre dans l’atlantique

    Mon homme il est parti

    En prenant son  temps

    Franchir les rugissants

    Mon homme il est parti

    Bon an mal an

    Moi je l’ attends

    Prés de Ouessant

    Mon homme il est parti

    Sans éclats

    Passer le Panama

    Mon homme il est parti

    Un peu ébréché

    Suite d’une longue soirée

    A traversé la mer Egée

    Et sans égard m’a mise dans son quart

    Pour les mers de Madagascar

     

     

    Gafilo


    25 commentaires
  • Vu chez Yentl, encore, qui propose de reprendre l'idée.
    Si j'étais........ je serais :
    • un art : la peinture
    • un mot : rire
    • un film : Brigadoon (pensez à couper le son en bas si vous voulez regarder la vidéo, sinon bonjour les oreilles !)

    • un livre : l’intégrale de Fred vargas
    • un bruit : le djembé
    • un bijou : une boucle d’oreille barbare





    • un sport : l’agility, et tout sport canin


    • une fleur : L'impatience de Balfour (clic sur l'image)
    • un chiffre : 666 ? non : 7
    • un animal : un loup
    • un métier : écrivain
    • un magasin : une librairie, ne me lâchez jamais dans un tel magasin, ou alors, prévoyez la journée.........
    • un pouvoir : la téléportation, ah pouvoir aller où je le souhaite en un clin d'oeil..........
    • un paysage : n'importe lequel pourvu qu'il y ait la mer !
    • un vêtement : le lambahoany, qui sert à tout
    • une boisson : le latte macchiato
    • une chanson : Stairway to heaven

    A qui le tour ?

    23 commentaires
  • .jour de repos, en principe, jour de flemme........
    (les lecteurs de feues les ancienne humeurs ont déjà lu ce billet, mais je viens de le redécouvrir en faisant un petit ménage)
    On prend un bouquin, on se love dans un fauteuil, avec une couverture en laine (coucou Lajemy) moëlleuse autour de soi , et on se plonge dans.............
    Citation : "Elle prépara rapidement son repas (salade au jambon, petit pain vieux de deux jours et restes de betterave, puis elle s'approcha des étagères qui flanquaient la minuscule cheminée. Elle y avait laissé son livre la nuit dernière. Si sa mémoire était bonne, le viril Flint Southern était sur le point de prendre la délicate Star Flaxen dans ses bras, de la plaquer contre ses cuisses d'acier - à l'étroit dans un jean serré - et contre son membre tumescent qui ne palpitait et n'avait toujours palpité que pour elle. Au cours des paragraphes qui allaient suivre, tous deux allaient faire le nécessaire, concernant ces palpitations affolantes, à grand renfort de raidissement de pointes de seins et d'oiseaux prenant leur vol, après quoi ils s'allongeraient dans les bras l'un de l'autre, en se demandant pourquoi il leur avait fallu cent quatre-vingt pages pour connaitre ce moment d'extase.  Il n'y avait rien de tel que la haute littérature pour accompagner un repas fin"
    Extrait de "Un goût de cendres", d'Elizabeth George.
    (vous n'y êtes pas du tout,  Elizabeth George,n'est pas auteur de romans à l'eau de rose ; elle écrit d'excellents polars, dans lesquels on suit la vie du duo formé par lord Thomas Lynley, inspecteur de police et huitième comte d'Asherton, membre éminent du département des Affaires criminelles de New Scotland Yard, et sa fidèle adjointe Barbara Havers, d'un milieu populaire contrastant avec Lynley. Duo savoureux, et très british.)

    Qui n'a jamais,  au moment de monter dans le train ou dans l'avion, acheté un de ces romans, dans les kiosques aimablement mis à la disposition des  voyageurs, en même temps qu'une provision de cochonneries pleines de chocolat, caramel, cacahuètes, un vrai suicide diététique, mais il faut bien supporter l'enfermement et la promiscuité, n'est-ce-pas ?

    J'avoue, moi je l'ai fait, très souvent. J'ai passé une bonne partie de ma vie dans les trains, puis plus récemment, en avion, et pour tuer le temps, je me plonge le nez dans un bouquin, pour  ne pas passer mon temps l'œil vissé sur ma montre, pour éviter de faire la causette à mon voisin de fauteuil, le seul qui a peur, ou qui connait tout, celui qui s'épanche, le curieux  - le masculin, dans ce cas étant un terme générique. Ca peut être aussi une voisine, alors là c'est pire, on n'échappe pas aux rhumes du petit dernier, aux accouchements difficiles, aux recettes de cuisine, en picorant  les petits morceaux de buvards servis dans des barquettes en plastique.  

    Au début, j'achetais des polars haletants, dont je levais  ensuite le nez pour découvrir un dangereux psychopathe  assis à côté de moi, et pour trembler durant tout le reste du voyage. Et j'ai donc définitivement choisi LE roman à l'eau de rose, celui qui se lit facilement, celui qui ne m'apprendra rien, sachant pertinemment que je ne retiendrai rien de ma lecture. De toutes façons, le choix est restreint, dans les kiosques, alors déculpabilisons, et savourons les aventures de la tendre héroïne aux prises avec le viril aventurier, dont, après avoir été victime de ses réparties sarcastiques et de son caractère tranchant, elle découvrira avec délices, (et à corps, pardon, esprit défendant, je découvrirai en même temps qu'elle) l'abondante toison dorée ou brune, selon les goûts de l'écrivaine, qui recouvre ses pectoraux puissants, et ses avant-bras musculeux, avant de tressaillir sous ses caresses voluptueuses (question : pour être un séducteur viril, est-ce une condition nécessaire que d'être  velu comme un singe et bati comme Schwarzeneger ? - pardon, ce n'est plus le bon exemple, la loi de la pesanteur a joué, disons Vin Diesel -). Et, sans honte, conservons ce roman, (caché au fond de la bibliothèque, quand même) , pour s'y replonger les nuits d'insomnie, ou les jours de cafard.

    Par contre, je me demande ............ ces romans auraient-ils autant de succès, si nous inversions les rôles  ? Si, par exemple, l'héroïne était un héros timoré, jeune homme qui découvre la vie, aux prises avec une femme, une vraie, de celles qui mordent la vie (mouais, oui, disons la vie, allez) à belles dents, qui le rudoient, le secouent, l'insultent parfois, avant qu'il ne découvre avec délices, (mais non, pas les pectoraux puissants, comme vous y allez vous!!! mais) la peau satinée etc  etc........ au bout de cent quatre-vingt pages ..............


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique