• Vu à envoyé spécial, un reportage consacré à la plaie de notre siècle : le téléchargement.
    Et on nous parle d'un pirate de génie, incoinçable. Et de son site.
    Forcément, je suis allée voir.
    Déjà, sa page d'accueil, c'est un bonheur :

    Je suis allée farfouiner, il a tellement d'abonnés, ce garçon, qu'il est impossible de surfer ur son forum. mais avec de la patience............
    Je ne vous parlerai pas d'Hadopi, vous savez tous ce que c'est :


    Un petit résumé, quand même :
    Alors que le pays sombre dans une grave crise économique, la priorité de nos gouvernants .... c'est HADOPI :
    Répression massive des internautes.
    Sans intervention de l'institution judiciaire.
    Sans contrôle possible de la CNIL.
    Sur la base de dénonciations massives d'officines privées, sans preuves.
    300.000 emails d'accusation par mois sans contestation possible.
    90.000 lettres recommandées par mois sans contestation possible.
    30.000 coupures par mois de l'accès à internet, pour une durée de 1 an, avec des possibilités de contestation totalement délirantes.
    La présomption d'innocence ne s'applique pas. La charge de la preuve est renversée : c'est à vous de prouver que vous êtes innocent.
    Quasi obligation de mettre sur son PC un logiciel (payant) espionnant en temps réel vos communications y compris vos emails.
    Adoption du principe du sur-référencement : l'ordre d'apparition des sites Web, sur les moteurs de recherche, sera décidé par l'Etat.
    Adoption du principe de filtrage du Web : on va décider pour vous ce que vous pourrez consulter ou non.

    je vous recommande fortement de suivre ce lien, LA (clic sur le LA), pour lire la suite, réjouissante et fort instructive, par exemple :

    "Votre contestation est nulle car non prévue dans cette "loi".
    Contestez quand même.
    Réponses possibles au mail ou à la lettre :
    • Vous n'avez pas Internet,
    • Vous ne comprenez pas leur email,
    • Satan a piraté votre Wifi,
    • Belzébuth et Lucifer habitent vos enfants,
    • Signalez poliment l'erreur : L'IP incriminée dans le mail ne correspond pas à votre n° de Sécurité Sociale,
    • Ce n'est pas votre IP mais celle du voisin (donnez un nom),
    • A cette date là, vous étiez en vacances à l'étranger (insérez des photos, minimum 10 Mo par photo), 
    • Demandez leur si le mail vient bien de HADOPI car vous avez peur du phishing,
    • Faîtes profil bas : Excusez-vous platement de devoir leur demander de bien vouloir aller se faire foutre, 
    • Chuck Norris ne souhaite pas être dérangé, 
    • Jean Sarkozy est votre copain,
    • etc ...."
    Comment ça, vous n'avez pas cliqué sur le lien ? je vous le remets  LA
    Pour la petite histoire, je cite Numérama : 

    C'est rue du Texel que l'Hadopi installera ses bureaux à Paris. Une rue qui tire son nom d'une bataille remportée par des corsaires (des pirates) contre des navires de guerre au 17ème siècle. Un petit tour sur Wikipedia pour connaitre l'histoire, et puis ensuite imaginer le blé comme autant de fichiers MP3 et autres Divx que les hollandais regroupés sur le navire Hadopi tentent de bloquer l'arrivée à bon port. 


    Oui je sais, pirate et corsaire, cela n'est pas du tout la même chose, mais bon............

    15 commentaires
  • Suite de la série automne, 50 ans etc.... 

    Préparez vous, j'en ai encore quelques uns sous le coude ......

    A mon âge.......

    Je me souviens que, lorsque ma grand-mère commençait une phrase par ces mots là, je sentais les poils de ma nuque se  hérisser.

    Et pourtant, que ces 3 mots sont donc pratiques.

    D'abord, parce qu'ils me permettent d'établir une distance, et d'introduire une notion de respect. Surtout envers quelqu'un que je ne respecte pas. Quelqu'un de grossier, impoli, un rustre, à qui je peux me permettre d'assener :

    "cher Monsieur, à mon âge, je suis en droit d'exiger un minimum de respect

    Désolée, mais à mon âge, j'en ai vu d'autres

    A mon âge, je ne me sens pas du tout impressionnée par votre attitude

    A mon âge, je n'ai absolument pas l'intention de me laisser em......  par des individus dans votre genre."

    Ils me permettent aussi, maintenant,  de refuser tout net quelque chose qui ne me plait pas :

    "A mon âge, je suis assez grande pour décider de ce que je mange ou non.

    A mon âge, je peux enfin dire que le poisson ça me gave, que je déteste la langouste, le crabe et tout ce qui vient de la mer.

    A mon âge, je me fous royalement de ce que peuvent penser les autres, et j'ai gagné le droit de défendre mon territoire.

    A mon âge, j'estime que je suis assez grande pour décider moi-même de ce que je dois, peux ou devrais faire. Et non, je n'ai pas envie d'aller en ville, faire les boutiques, les achats de Noël, ya trop de monde, ça me gave.

    A mon âge, je peux enfin librement déclarer que je suis complètement asociale et que je hais les endroits bourrés de monde, de fumée, de bruit.

    A mon âge, j'estime que je peux proclamer haut et fort que je préfère les chiens à l'humanité tout entière.

    J'ai passé l'âge de faire risette à tout le monde.

    A mon âge, je peux enfin cesser de faire semblant d'aimer tel ou tel truc qui m'a toujours profondément em...... : le foot, le rugby, la politique, la conjoncture économique. De toutes façons ça sert à quoi que je me démantibule l'esprit à essayer de comprendre, d'approuver ou désapprouver civilement, je n'y peux rien changer.

    A mon âge, j'estime que je peux enfin dire ce que je pense, tout net, sans fioritures."

    Bref, à mon âge, si ça me fait plaisir de passer pour une emmerdeuse ou une vieille peau pour qu'on me foute la paix avec des trucs dont je n'ai rien à faire, à plus forte raison depuis que j'ai vécu ailleurs que dans ce monde de fous, ben je ne vais pas m'en priver.

    A mon âge, j'ai maintenant envie de me montrer sélective dans mes amours, mes amitiés et mes inimitiés, sans compromis ni demi-mesure. A quoi bon, d'ailleurs? Trop bon tu te fais bouffer, et avec les demi-mesures,  tu finis par ne plus savoir à quel saint te vouer.

    Prendre sur moi pour rester gentille, polie et souriante avec quelqu'un qui me hérisse? Pour en avoir mal au ventre ou au dos ou des crampes à force de prendre sur moi pour ne pas éclater? Non merci, fini tout ça, j'ai donné. Trop longtemps. Trop souvent.

    A mon âge, donc, ça me plait assez de jouer les vieilles dames indignes. Qu'est ce que ce sera, quand j'aurai 80 ans!!!!!

    Et écoutez Charlélie, il dit de belles choses bien plus joliment que moi .............

     

     


    24 commentaires
  • Ma fille m’a demandé tout à l’heure, en s’excusant car elle ne savait pas comment formuler sa question si ça ne m’embêtait pas de vieillir et de voir approcher la mort.  
    J’ai répondu non, sans me vexer et sans hurler, car je comprends parfaitement que pour elle un demi-siècle puisse paraître un âge canonique. 
     Non ça ne m’embête pas d’avoir largement coiffé la cinquantaine. Ca ne m’ennuie pas parce que je ne me sens pas – plus – dans la peau d’une vieille peau, justement. 
     Dans ma tête, dans mon cœur, je me sens toujours avoir 30 ans, grâce à vous.  

    Grâce à toi, ma presque jumelle que j’aime tant parce que tu me rappelles tellement celle que j’étais quand j’avais ton âge.
    Parce que j’avais – et j’ai toujours – les mêmes sautes d’humeur, cette horreur des contraintes, cette tendance à m’emporter si vite, parce que tu débordes quand même de joie de vivre et que tu aimes quand même et malgré tout la vie.
    Parce que j’aime et admire ta vive intelligence, ton sens de l’humour acéré, parce que j’adore te voir rouler ton joint avec application en m’écoutant ou en te vidant le cœur. Parce que j’aime te voir vivre, évoluer, parce que j’envie cette faculté –rare – que tu as, de pouvoir communiquer avec tout le monde. Parce que j’aime la vivacité de tes reparties et que tu me fais l’effet d’un bain de jouvence.
    Même quand tu as le cafard, même quand tu viens pleurer à la maison, ma chérie ma vie serait bien vide sans toi.
    Je m’estime privilégiée de pouvoir compter parmi les gens chez qui tu débarques n’importe quand, pour un gros chagrin, ou pour rien, juste pour picorer des chips, te poser deux minutes et repartir.
    Je déteste par contre que tu portes si bien les chapeaux qui me vont si mal à moi, putain. La vie est injuste !!!!!!!!!!

      Grâce à ma fille, que je vois grandir et que je trouve plus belle de jour en jour – orgueil de mère sans doute – belle dans son naturel, sa spontanéité, ses emportements, sa simplicité et sa grande naïveté. Elle se croit grande, adulte, se trouve trop grosse, envie les autres filles qui n’ont pas son petit ventre rond que je trouve si attendrissant – reste des rondeurs de l’enfance, envie celles qui ont de grands cheveux lisses – en oubliant qu’elle a eu les mêms jusqu’à il n’y a pas si longtemps.
    Elle oublie par contre ses longues jambes fuselées, son petit cul rond et haut, sa carrure de nageuse – sans nager, son port de tête qui lui donne une allure si fière quand elle marche, avec ses deux mèches au vent. Elle oublie la grâce qu’elle a grâce, justement, à son manque de sophistication.
    Elle oublie qu’elle a un trésor rare et inestimable : ses amis qui l’adorent et qui sont toujours prêts à répondre à son coup de sifflet.  

    Grâce à mon fils, malgré tout, ou peut-être grâce à tout ce qu’il m’a fait endurer dès sa petite enfance, mais que je trouve de plus en plus beau, et qui ressemble tellement et de plus en plus aux trois hommes que j’aime et que j’ai aimés au delà de tout : mon père, mon grand-père, mon frère ; il a des expressions, des mimiques, la gestuelle des trois.
    Le visage de mon frère, les yeux de mon grand-père, la silhouette et la façon de marcher de mon père. J’en pleurerais des fois de les retrouver tous les trois dans un seul être.
    Grâce à ses deux enfants, devant lesquels je fonds, et qui me permettent de lui répondre en riant : "bienvenue au club des parents mon fils ! Tu comprends, maintenant?" 

     Grâce à bien sûr, l'Homme. Sans commentaires à son sujet. Il existe, c’est tout.
    Même si parfois je m’interroge à son sujet : que peut-il bien me trouver ?? j’ai mauvais caractère, je suis invivable, intolérante, je ne passe à personne aucun des défauts que j’ai pourtant moi-même.
    Enfin, restons aveugle et profitons-en…   

    Non je n’ai pas peur de vieillir, grâce à vous.

    25 commentaires
  • A ajouter à mes nombreuses autres qualités.
    Au hasard de mes errances bloguesques, j'ai renâclé à lire plus avant certains billets, devant le nombre de fautes d'orthographe, d'accord grammatical, de français, qui les émaillaient . Ce qui n'enlevait rien à la qualité des textes, mais.............
    Non que je me pique d'être Anatole France ou une experte, j'ai moi-même lamentablement échoué aux dictées de Pivot, je prends conscience après coup des innombrables fautes de frappe de certains de mes billets, mais quand même, les fautes grammaticales me heurtent !!
    Et ce n'est pas nouveau !
    Comme dans LOL (vous ne l'avez pas vu ? je vous le recommande, c'est charmant, la BOUM de notre siècle), il y a quelques mois, je suis tombée tout à fait par hasard sur le journal de fille N° 3.
    Enfin, il m'est tombé dessus, au cours de mes recherches frénétiques - avant d'accuser la femme de ménage - pour retrouver tel T shirt mystérieusement disparu et une dizaine de cigarettes tout aussi mystérieusement volatilisées......
    Les objets recherchés ont d'ailleurs chu du placard en même temps que le journal, qui s'est obligeamment ouvert sous mes yeux :
    "Hier mercredi : je me leva, je faisa la gimnastik fassiale (14 ans;, Seigneur! ), je me lava, je m'habilla. La jupe que j'est choisi ne m'allée pas très bien, alor je prit un djinn (il pourrait au moins, ma fille, t'apprendre à écrire, le djinn.)
    Pour Pol : Djinn : Sorte de génie, dans les croyances populaires orientales.

    Et ça continue dans le même style, le petit déjeuner, à base de café olé (anda, anda, toro!), les devoires pas fée parce que la profe elle et très cone (sûrement, si c'est la profe de franssé)
    Je n'ai pas tourné les pages pour aller plus avant dans cette intéressante découverte.
    A la question qui commence à se poser, maintenant qu'elle frise les 16 ans, avec cependant quelque progrès dans l'expression écrite, la jeunette nous répond qu'elle envisage d'être journaliste................ Pensez néanmoins à résilier vos abonnements aux quotidiens locaux dans quelques années !!!!
    De même, au siècle dernier, je me souviens avoir noté des fautes de grammaire dans un bouquin traduit de l'américain. Du coup, je l'ai lu à la vitesse grand V, en soulignant en rouge toutes les dites fautes ; à la fin, il y avait plus de rouge que d'encre d'imprimerie.
    L'éditeur - non, je ne vous dirai pas qu'il s'agissait d'un Pocket -  ayant obligeamment expliqué en page de garde que si la qualité du livre ne donnait pas satisfaction, il suffisait de le retourner, en expliquant les raisons de notre mécontentement, et il se ferait un plaisir de le rembourser ou le remplacer......., je lui ai donc envoyé l'objet du délit, avec le ticket remis par la collaboratrice d'Edouard L. , et un petit mot disant qu'il suffisait de feuilleter, et que les raisons du retour sauteraient aux yeux...........
    J'attends toujours............... Il est possible qu'ayant aussi ajouté que la notion de respect du consommateur imposerait peut-être que les ouvrages fussent relus avant que d'être mis à la vente, l'éditeur se fût offusqué.............
    Donc : si vous le voulez, je me ferai un plaisir de vous relire avant parution (ce qui me donnera la primeur héhéhé ) et je ne me sentirais aucunement blessée que me fussent signalées mes propres fautes.................

    36 commentaires
  • Lu à l'instant :
    "

    Afin de témoigner de sa solidarité avec le milliard de personnes qui sont sous-alimentées dans le monde, le directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Jacques Diouf, a entamé vendredi soir une grève de la faim de 24 heures.

    Installé dans les bureaux de la FAO à Rome, M. Diouf a affirmé avoir bien dormi malgré le froid des lieux, qui ne sont pas chauffés la nuit.

    Nous disposons des moyens techniques et des ressources pour éliminer la faim dans le monde. C'est donc désormais une question de volonté politique, [une volonté qui] est influencée par l'opinion publique.

    — Jacques Diouf

    Dans un communiqué, la FAO a précisé que Jacques Diouf souhaitait à travers cette action « lancer un appel à l'élimination de la faim, renforcer la sensibilisation mondiale, et presser les dirigeants internationaux d'agir ».

    Le geste symbolique du Jacques Diouf coïncide avec l'ouverture, lundi à Rome, d'un sommet de la FAO sur la sécurité alimentaire, où plus de 60 chefs d'État sont attendus. Ils devraient s'engager à augmenter l'aide au développement agricole.

    Mais, selon l'AFP, le projet de déclaration finale du sommet, qui est déjà approuvé par plusieurs délégués, ne contient aucun objectif chiffré et ne mentionne pas la date-butoir de 2025 pour éliminer la faim, comme l'avaient souhaité les Nations unies.

    À la suite de l'appel lancé par Jacques Diouf, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et le maire de Rome, Gianni Alemanno, entameront dimanche une grève de la faim d'une journée.

    Toutes les six secondes, un enfant meurt de faim ou de maladie apparentée, selon la FAO.

    Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Associated Press"

    Reste à savoir si son geste, médiatique, il faut bien le dire, aboutira à une prise de conscience ................

    <script src="http://www.radio-canada.ca/pub/inc/nouvelles_International_PC_lb.js" type="text/javascript"> </script><script src="http://www2.smartadserver.com/call/pubj/5313/41671/4760/M/4553739693/z=nouvelles;s=;ss=;e=;c=International;p=;lien=www.radio-canada.ca%2Fnouvelles%2FInternational%2F2009%2F11%2F14%2F006-fao-diouf-greve-faim.shtml;?" type="text/javascript"> </script>

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique