• Informatique et internet - 1 -

    Je scinde, parce que ça fait un pavé indigeste, ce coup-là, mon automne fait figure de micro-jupe, à côté de ça !

    Vous ne trouvez pas fabuleux, vous, l’avènement de l’informatique et de l’Internet ?

    Réfléchissons.

    Tout d’abord, l’écriture

    Parlons de ce qui fâche, dès le début, la compta, tiens.. Je garde un souvenir ému des grands livres comptables, avec les lignes et les colonnes interminables, à additionner, vérifier, pointer, et zut, il y a une erreur d’un centime. Interdit, le blanco, tu rayes ta ligne, proprement, tu refais une nouvelle ligne, tu refais tes totaux, tu tournes la page, tu réécris tes reports………… brrrrrrrr .

    Tu tapes un rapport de 10 pages, en 3 exemplaires… en avant, le carbone, et zut, la faute de frappe, blancoter la 1ere page, soulever le carbone, blancoter derrière et rester 3 minutes avec papier et carbone intercalés entre les doigts en attendant que ça sèche, avec ton chef de service derrière toi, qui fait les 100 pas : « alors, Croc, ça vient ? »

    J’ai toujours été une grande « écrivassière ». Il y a quelques années, entretenir une correspondance, était toute une affaire : papier, stylos, enveloppes, timbres….. Ecrire sa lettre, se tromper, raturer, ou recommencer, ou pondre un brouillon, à recopier, ensuite, pour s’apercevoir à la fin que l’on a oublié un mot, ou mieux, une phrase entière. Et on recommence…………….

    Et vive, maintenant, les traitements de texte, merci Word et les open source !

    Ensuite on poste, on compte 2 ou 3 jours, pour qu’il arrive, puis une semaine avant de commencer à guetter le facteur, pour la réponse. Voire plus, si le correspondant est au Canada, en Allemagne, en Roumanie……….

    Heureusement, à cette époque, la poste était fiable. Le courrier arrivait toujours …

    Maintenant, tu es en France, tu corresponds en temps pratiquement réel avec le Japon, la Chine, Madagascar. Parlant de Madagascar, s’il y a bien une Paositra, le courrier est fantaisiste : il arrive ou n’arrive pas. Comme, de plus, il n’y a ni facteur, ni boites aux lettres, tu es dans l’obligation de louer une boite postale, et de faire 25 km dans la poussière pour aller chercher les lettres tant attendues, expédiées de France, tu le sais, mais jamais arrivées……………

    Grâce aux mails, et aux blogs, j’ai ainsi pu rester en contact avec mes enfants, voir grandir ma petite-fille en photos…..


    « Ah oui,Le tourin »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 01:03
    ah ça ça met un coup de vieux, et en même temps, je ne regrette pas mon secrétariat moyennâgeux!!!
    j'ai gardé longtemps l'habitude des lettres manuscrites et surtout des cartes postales et de fêtes...
    ça fait trois ans maintenant que j'oublie la poste à peu près, sauf pour les recommandés et les colis... pour le reste c'est devenu rare...
    et alors le plaisir de voir belle-maman à 3000 km en video-live sur l'ordi avec ses petits enfants derrière moi qui viennent leur raconter leur vie... on y trouve notre compte toutes les deux!!!
    11
    Clo
    Mercredi 4 Novembre 2009 à 20:30
    10
    Mardi 3 Novembre 2009 à 00:40
    9
    Lundi 2 Novembre 2009 à 21:59

    Oui j'utilisais beaucoup le papier carbone. J'ai tapé mon mémoire de DESS en tois exemplaires avec du carbone sur une machine à écrire. Chaque fois que je me trompais il fallait que je recommence la page... Bonne soirée à toi !

    8
    Lundi 2 Novembre 2009 à 17:51
    7
    Lundi 2 Novembre 2009 à 17:51
    6
    Lundi 2 Novembre 2009 à 11:57
    5
    Lundi 2 Novembre 2009 à 09:36
    4
    Lundi 2 Novembre 2009 à 08:59
    3
    Lundi 2 Novembre 2009 à 08:39
    2
    Lundi 2 Novembre 2009 à 08:33
    1
    Lundi 2 Novembre 2009 à 06:41
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :