• Le quotidien, parenthèse

    Tu quittes la France, tu décides de changer de vie, tu pars dans un pays loin, très loin, et tu emmènes tes enfants avec toi, pour leur faire découvrir une autre façon de vivre, un monde pas encore envahi par l'extrême technologie. Un monde où le téléphone est resté un objet de pure utilité : tu appelles ton taxi, et tu ne t'embarrasses pas de conversations oiseuses.

    Arrive le moment où, privé d'Internet, - la technologie du Net est bien arrivée , mais tout fonctionne en très bas débit, les cyber sont assailllis de touristes en mal de consulter leur courrier, les étudiants viennent faire leurs devoirs (les ordinateurs  sont tellement chers, ici), tu décides donc de visiter le provider local, pour prendre un abonnement at home ; là, tu découvres avec stupeur que l'illimité n'existe pas à moins de 80€ par mois (ça fait quand même cher du Ko, à raison de 64K) et que l'employé qui te reçoit n'a pas envie, mais alors là, pas envie du tout de travailler. Il t'abreuve donc d'informations auxquelles tu ne comprends rien, et termine, avec un sourire désarmant " je vous conseille de revenir le mois prochain, pour souscrire votre abonnement." Tu subodores que ton abonnement sera peut-être actif à Pâques............

    Bref, privé d'Internet, tu reviens aux méthodes archaïques : tu écris de vraies lettres, sur du papier, dans des enveloppes. Tu vas donc acheter ton papier à lettres, on te remet en grande cérémonie un bloc de papier rayé, perforé. Tu réclames des enveloppes, et on te demande si tu les veux gommées ou non. Tu les prends gommées, bien sûr. Pour les jeunes générations qui ignorent ce qu'est une enveloppe gommée, j'explique : le rabat des enveloppes, au lieu d'être muni d'une bande de papier, que tu tires, pour ensuite d'un geste énergique, rabattre le rabat de ton enveloppe, appuyer légèrement et hop............ le rabat des enveloppes, donc, est préencollé, et tu lèches la colle (qui a gardé ce goût épouvantable dont nous, les crocodiles de la préhistoire, nous souvenons avec un haut-le-coeur.) Mais tu peux aussi acheter des enveloppes non gommées. Et quand tu vas poster ton petit courrier, le postier te prête un petit pot de colle, et tu enduis soigneusement le rabat de ton enveloppe............. de même que les timbres............

    Tu reviens donc aux méthodes archaîques, et tes enfants, sans télé, sans PSP, sans Playstation, sans ordinateur pour s'abrutir à des jeux débiles (la carte son et la prise USB de celui qui leur était destiné ayant déclaré forfait, et le jeune homme qui pourrait réparer étant en congés pour une période indéterminée), et Croc interdisant férocement l'accès à SA bécane, les enfants donc, décident, eux aussi d'écrire des lettres.

    Nous abordons ici le délicat sujet de la rédaction, que j'épargnerai aux mères de famille, qui connaissent par coeur le problème : "chai pa koi mettre". Toujours aimable, tu rétorques : "ça je comprends, tu viens de faire 11 heures d'avion, 3 jours de route pour traverser un pays grand comme 1 fois ½ la France, tu changes d'école, de style de nourriture, tu vas à la pêche en pirogue à balancier, les bananes poussent dans ton jardin, tu as donné à manger à des lémuriens,  et tu ne sais pas quoi mettre, logique". Bref, une fois passée cette terrible épreuve, ainsi que celle de la correction des fautes (vive les SMS), arrive le moment crucial : l'enveloppe!!!!!

    Et tu découvres avec horreur et stupéfaction que, grâce au téléphone et à ses SMS enchantés, tes enfants ne savent pas coller une enveloppe gommée "comment on fait? - tu lèches!!! - ah ouais?". Cette difficile tâche effectuée, nous arrivons à la phase terminale : la rédaction de l'adresse. Même l'Homme, pourtant un modèle de patience, y perd son latin :" au milieu, tu l'écris, l'adresse! Ben oui, sinon tu vas les coller où, tes timbres? (Et là, je prends un fou-rire, imaginant les nains arrivant à la poste, se voyant remettre le petit pot de colle qui va servir à enduire les 15 timbres à 2cts qu'on va leur vendre, et qu'on colle vaille que vaille là où il y a de la place : autour de l'adresse, puis au dos de l'enveloppe. Ceci dit, je suis mauvaise langue : il y a AUSSI des timbres préencollés. 15 timbres à lécher, avec le même mauvais goût que les enveloppes, multiplié par le nombre de missives à poster, faut vraiment aimer sa famille et ses amis.............) Me laissant ricaner bêtement, imperturbable, l'Homme poursuit : D'abord le nom,  en entier le nom : mamie claudine, le facteur, je ne sais pas s'il connaît. Ensuite l'adresse, en dessous, EN DESSOUS JE VIENS DE TE DIRE!!! Voilà, la ville, maintenant. Mais oui, c'est ça, tu écris le nom de la rue et tu précises : en face de la piscine, bien sûr!!!"

    Tes enfants, entourés de technologie ne savent pas écrire une lettre, ni rédiger une enveloppe!!!! Mais ils apprennent quoi, à l'école? Hein? Ah oui, des gros mots, et puis aussi à se déguiser en gravures de mode, c'est cela, oui................

    Par la même occasion, ils ont découvert l'usage du balai (pas d'aspirateur, trop de coupures de courant), de la lessive à la main ("Zaza ne travaille pas aujourd'hui, pas question d'empiler le linge sale, chacun fait sa lessive"), de la vaisselle à la main (pas de lave-vaisselle, même raison que pour l'aspirateur), du WC à la turque :"beurk, comment on fait? J'ai peur du trou ", bref, de toutes ces choses courantes dans notre enfance et même notre adolescence, mais qui ont maintenant disparu de l'environnement moderne, insensiblement, sans même que l'on s'en aperçoive.

    Nous avons fait de nos enfants des victimes!!! Leur vie sera gâchée, et ils nous le reprocheront toute leur vie. Ca commence déjà, d'ailleurs : extrait de la lettre de petit garçon : "on est bien arrivés après qu'on a traversé le pays : nul"

    « MerciMusique...... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    24
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 11:28
    23
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 02:47
    vraiment pétée de rire... quel bonheur de te lire...
    rhaa quel talent d'écriture
    bon en même temps c'est du vécu, c'est fort c'est riche
    et puis c'est pas toi qui va nous dire "j'sais pas quoi y mett'e"!!!
    excellent!!!
    dans une moindre mesure on leur a fait ça aussi à nos mioches en vacances, oh rien qu'une semaine, mais une maison en bois dans les dunes avec pas de congélo, pas de machines à laver ou sécher, pas d'aspiro (bonjour le sable), pas de télé ou d'ordi ...2km d'aller retour dans les dunes jusqu'à la plage à pied bien sûr au milieu des ronces, des oyats, ça monte ça descend, ça muscle ça fatigue, et le retour tout mouillé pareil en tongs et chargés de tas de choses (enfin le premier jour après c'était juste maillot serviette, lol!!! maman se coltinait le reste de l'indispensable)
    c'était aussi du "mais on va se faire ch.. comme des rats morts?!!!"
    et puis, ben non, ils en ont gardé un souvenir impérissable... comme quoi, faut faire confiance!!!

    doux bisou après une pinte de repassage....pause, je reprends mon souffle
    ça va toi?
    22
    Ut
    Jeudi 10 Décembre 2009 à 15:24
    21
    Jeudi 10 Décembre 2009 à 02:29
    20
    Jeudi 10 Décembre 2009 à 02:29
    19
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 20:27
    18
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 18:40
    17
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 18:33
    16
    Clo
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 18:30
    15
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 18:06
    14
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 17:27
    13
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 16:37
    12
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 16:16
    Je suis sûre que maintenant ils en ont rapporté d'excellents souvenirs et qu'ils sont touf fiers de raconter à leurs copains comment c'était, là-bas...
    11
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 15:54
    10
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 15:42
    9
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 13:13
    8
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 12:36
    7
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 11:22
    6
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 10:01
    5
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 09:47
    4
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 08:37
    Tout simplement : J'adore !!!
    Morte de rire ... et tellement vrai !! C'est d'autant plus parlant pour moi, qu'au Sénégal on retrouve aussi ce décalage dont tu parles, dû au fait que le pays est encore épargné par la surconsommation. Mais nous, on n'a pas de wc à la turque!!!! et c'est tant mieux, car sur ce sujet je dois être pire que tes gamins !!!! Remarque ici c'est soit des wc tout ce qu'il y a de plus banal (en ville), soit des wc (sans wc) derrière le prochain baobab...
    Bises
    Delphine

    "Les déclics de Delphine"
    http://delphine.m.c.over-blog.com/
    3
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 08:22
    2
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 07:58
    1
    Mercredi 9 Décembre 2009 à 02:03
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :