• Un grain de sable

    Jaurais aimé être....... pour le casse tête de Lajemy

    Un grain de sable, minuscule, et doré, ou tout blanc, grossier ou fin comme la farine…..

    IMAG0017.jpgOui j’aurais aimé être un grain de sable, pour être libre, voyager, emporté par les vents, ou roulé par les vagues, emporté dans les eaux, et déposé par une vaguelette, un alizé ou une brise, sur la plage d’un lagon, ou sur une grève océane, léché par l’eau claire ou par l’écume, caressé par les doigts des enfants qui me cueilleraient au creux de leur main et puis me laisseraient m’envoler au vent.S5002029.JPG

    Je reposerais, tranquille, sur la grève et verrais passer les longues jambes fines des jeunes filles en fleur, ou les gros pieds des mâles qui les reluquent par en dessous, et je me ferais soudainement petit caillou coupant pour les rappeler à la bienséance….

     

     

    Photo-148.jpg j’aiderais les pêcheurs à préparer le feu sur lesquels ils grilleront les poissons frais sortis de la mer. J’aiderais aussi les femmes d’un village voisin à récurer leurs gamelles,. Je les accueillerais lorsqu’elles viendraient s’asseoir en groupe à l’ombre d’un filao pour tenir de longues discussions en surveillant du coin de l’œil leurs enfants tout nus qui vont s’ébattre au bord de l’eau.

    IMAG0019.JPGJe verrais arriver la femme et ses chiens dans leur longue marche quotidienne, et le lui dévoilerais les coquillages ou les opercules fossilisés que je cache en temps ordinaire aux yeux de ceux qui ne savent pas goûter le vent, les cris des oiseaux, la beauté d’une flaque d’eau au creux d’un rocher, ni deviner un être fantastique caché dans un rocher ou une algue sèche………..

    Je me ferais doux et accueillant pour accueillir certains vacanciers, ou je me ferais féroce, avec l’aide du vent pour les chasser de si beaux endroits qu’ils polluent avec allégresse.

    P1020789.JPGJe vivrais avec mes semblables sur des étendues infinies qui pourraient laisser croire qu’il y a encore des endroits déserts et préservés, ou au creux d’une crique bien cachée où ne viendraient me rendre visite que les amoureux de la mer, les amoureux du bruit des vagues, les amoureux du calme, ou les amoureux tout courts. Je les entendrais échanger des serments d’éternité qui ne durent qu’un été, je les verrais se prendre la main et rêver à un avenir de tendresse. Je les verrais aussi se dénuder pour s’allonger, et malgré moi, je leur apprendrais que les câlins sur le sable, tout aussi tentants qu’ils puissent être, se révèlent désagréables, car mes semblables et moi savons nous infiltrer dans chaque repli et nous montrer si collants et si irritants……………..

    Puisque les hommes ont oublié ou abandonné l'usage de la noble pierre pour construire leurs maisons, je les laisserais m'utiliser pour édifierdes ouvrages de génie, en me demandant du'où cette appellation de génie peut bien provenir pour qualifier les ponts et autres routes, ou habitations de béton, et en déplorant toutefois qu'ils n'en construisent jamais assez pour abriter ceux qui ont froid, dans la rue.

    Image42.jpgJe vivrais indifféremment au bord des eaux chaudes de l’océan indien ou de la mer des caraïbes, ou sur une plage de Bretagne, à proximité de mon amour et ma complice de toujours : la mer. Comme elle, libre et jamais domestiqué, malgré tout ce que nous infligent les hommes.

     

     

     

     

     

    Je verrais en permanence l’infini d’un lagon, ou d’un océan, j’accueillerais les œufs des tortues, et je dissimulerais les nids des oiseaux sauvages, j’aiderais le crabe à s’enfouir P1020800rapidement à l’approche des humains, je recueillerais les corps des baleines ou des dauphins blessés qui viennent s’échouer, épuisés. Je formerais d’immenses dunes que les hommes s’épuiseront à franchir, ou mes frères et moi formerions des mers sans cesse mouvantes, pour leur rappeler que malgré tout, la nature est indomptable.

    Je serais fier d'être capable, à moi tout seul, moi si petit, de gripper les rouages dont les hommes sont si fiers .... Tout comme je serais fier d'être nécessaire à la création d'un matériau pur : le verre, d'être le symbole du passage du temps, et d'être à l'origine d'une si jolie image pour endormir les enfants : sans moi, y aurait-il un marchand de sable ?

    Oui, définitivement j’aurais aimé être un grain de sable.

    « Une îlePub »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    38
    Lundi 27 Septembre 2010 à 12:13
    Très belle article ! bisous
    37
    Mardi 2 Février 2010 à 13:51
    Martine Réunion
    C'est si joliment et si bien écrit !!!!
    36
    Samedi 30 Janvier 2010 à 22:38
    Quichottine
    J'aime bien ce grain de sable que tu aurais aimé être...

    Si j'avais été un marchand de sable, je t'aurais ramassé pour que tu mettes dans le coeur des enfants tous les rêves qui rendraient le monde un peu meilleur.

    Oui, j'aurais bien aimé te rencontrer alors aussi.
    35
    Samedi 30 Janvier 2010 à 18:36
    lajemy
    clap clap clap vraiment magnifique ton texte, j'ai adoré ta plume pour ce billet.... gros bisous
    34
    Samedi 30 Janvier 2010 à 13:25
    Blutch
    Je ne ferais plus jamais des pâtés de sable de la même façon.
    Blutch
    33
    Samedi 30 Janvier 2010 à 10:03
    bruno
    On reconnait bien là la voyageuse qui aime regarder et profiter de tous les instants
    32
    Samedi 30 Janvier 2010 à 08:14
    cigalette
    Que de photos superbes et un article maginfique, merci et bon WE
    31
    Samedi 30 Janvier 2010 à 02:37
    mamalilou
    très sensuel tout ça...:))
    gros bisous à toi
    tout collé de sable
    30
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 23:25
    Yentl
    Ce texte est vraiment sublime, toutes mes félicitations et quelle bonne idée passer sa vie au soleil ou dans l'eau, quelle merveille
    Bravo
    Yentl
    29
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 22:46
    PATSY
    Ton texte est une chanson d'amour pour la nature.
    Un grand merci d'une amoureuse inconditionnelle de la mer.
    Bisous 
    28
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 21:20
    Amede
    merci d'etre passé voir mes machins !
    c'est trés sympa

    A + peut-etre
    27
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 20:53
    écureuil bleu
    Que c'est beau Croc ! Tu as pensé à tout, y compris les dunes formées par le vent et le sable qui se glisse partout et enraye les mécanismes... Bisous et bravo !
    26
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 20:51
    Christine
    Tu me donnes envie d'être un grain de sable....trés belle description. Bises Croc
    25
    Ava
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 18:58
    Ava
    Un bien bel article et très surprenant !
    Bravo !
    24
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 18:54
    Urban
    Et tel que je te connais , tu serais aussi le grain de sable dans la capote des amoureux qui fricotent sur la plage
    Bon week-end Croc
    Bisous
    23
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 18:38
    sonya972
    tu ecris vraiment très bien
    je crois que moi aussi j'aimerais être un grain de sable
    passe un bon weekend
    gros bisous

    22
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 18:32
    José
    Le grain de sable qui enraye la machine quoi... 
    21
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 18:26
    petitefleur
    ton texte  est magnifique CROC  j 'aime ce que tu ecrit 
    merci beaucoup pour ton si gentil commentaire qui me touche beaucoup
     je t'embrasse  et te souhaite un bon weekend
     je n 'ai pas trop de temps de passer sur les blogs avec mon boulot mais je voulais venir sur le tien pour te remercier de ton passage
    20
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 18:19
    zip de zoup
    Un grain de sable qui m'emporte dans des rêves et des contrées multiples et qui me va très bien à moi le petit nuage qui vogue et j'essaierai de te suivre dans ton magnifique périple...
    J'aime ton histoire et ton désir de grands espaces !
    Plein de bisous Croc 
    Zoupie 
    19
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 17:54
    caramel
    Avant d'avoir lu la fin,je ne te voyais pas en grain de sable au milieu de la foultitude !!!Mais s'il s'agit de gripper la machine ,alors  ......
    18
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 17:06
    sherry
    Bravo...... jolie, magnifique interprétation...
    17
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 16:55
    Gé
    C'est super beau !!
    16
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 16:01
    Hauteclaire
    Un texte superbe J'en suis retournée..
    Une si petite chose, capable de tant
    Dis-moi les rivages
    Dis-moi les vagues
    Dis-moi le vent
    Petit grain de sable ..
    15
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 15:55
    lizagrèce
    Et le grain de sable c'est aussi celui qui peut dérégler les rouages d'une machine même parfaitement huilée ... Et j'aime bien ce côté là du grain de sable
    14
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 15:27
    LADY MARIANNE
    bonjour je viens de chez Martine 27
    un beau texte - un bon choix -
    mais les grains de sable---c'est beau - la liberté 
    mais  les crottes de chiens ---un petit hic pour les petits grains de sable !

    un beau texte -
    bonne continuation
    amitiés   lady Marianne
    13
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 14:35
    Laffitte véronique
    Splendide!" grain de sable",c'est à l'infini..........
    .Que de poésie dans tes mots!
    Tu pourrais nous écrire un beau livre, avec juste comme héro un minuscule grain de sable!
    Bravo quel régale de te lire.
    Bises,Véro
    12
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 14:18
    catiechris
    un grain de sable si petit qui fait autant quel courage !
    bon vent à lui et que le bonheur l'envahisse sans enrailler ses rouages d'un grain de sable hihihihi
    11
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 14:13
    trublion
    j' aurais aimé être nicole Viloteau, et avoir le courage comme elle de tout faire pour satisfaire ma passion des reptiles !
    Tiens tu m' as donné envie de relire son livre, la femme aux serpents.
    bonne journée
    bisous
    10
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 10:35
    http://mademoiselle-
    tres joli bravo  et les photos font rêver sous notre ciel de pluie ... bonne journée 
    9
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 10:23
    Martine27
    Il est superbe ton texte, là je crois que j'ai un gros coup de coeur !
    8
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 10:12
    annielamarmotte
    bravo le grain  de sable... tu aurais pu être poil à gratter aussi
    7
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 08:45
    canelle56
    Ton article est superbe , et quelle bonne idée ....merci pour ce texte
    bises Croc
    6
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 08:15
    callophrys
    et bien ma belle!! tu etais en verve!! et quelle verve! magnifique ode à la nature !!!
    je te rassure....je crois que tu ES deja ce grain de sable ,qui par ses coups de g.....ou par ses bouffees d'optimisme joue avec nous pauvres petites pierres ,pour notre plus grand plaisir...
    bisous
    5
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 08:01
    Dany
    Et bien ma Croc je savais que tu allais être toute spéciale dans ce casse tête de la semaine , romantique outre que révolutionnaire, tu as bien raison , c'est un beau rôle Grain de sable en nature!!! SUPERBE. 
    Gros bisous
    Dany 
    4
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 07:17
    Emilie
    Et bien et bien quelle inspiration !!!
    Quel merveilleux programme ça fait rêver.
    Bonne journée
    3
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 01:39
    martine
    Nous ne sommes que des grains de sable mais malheureusement pas de ceux qui coincent les rouages et font exploser la machine...
    2
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 01:25
    jean-marie
    C'est très beau, ma bien chère Cath
    un poème à la nature
    un poème à la mer
    merci !
    gros bisous bisous
    jean-marie
    1
    Vendredi 29 Janvier 2010 à 00:34
    antgresan
    parfois je jouerai bien le grain de sable qui coince dans un rouage rien que pour embeter mon monde
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :